L’éducation parentale est une matière que l’on devrait enseigner obligatoirement dans les lycées, on éviterait ainsi bien des erreurs dues à l’inexpérience, aux projections pertubatrices, à la post-adolescence de la plupart des couples qui font un enfant, à un trop plein de passion qui peut engendrer le pire quand on perd le sens des conséquences de ses actes. Je serai même favorable à un diplôme. Si. On n’a des enfants que si on sait comment ça marche, comment s’y prendre, pour éviter de faire des dégats qui auraient facilement pu être évités. En plus, je suis sûr que ça soignerait les parents potentiels. Mais on me crucifierait sur la place publique si j’émettais sur les ondes le début de l’idée.

Pourtant on apprend bien à élever un chien, on se renseigne dans les bouquins, comment ça marche, ce que ça aime, et quand on s’y intéresse de près, conscient que l’on a une vie dans les mains, comme de la pate à modeler que l’on va façonner pour obtenir le meilleur résultat soit une autonomie heureuse, on apprend plein de choses qu’on ne savait pas et qui facilitent la vie. Il y a certes toute une littérature sur l’art d’élever des enfants mais combien la lisent ? Et combien comprennent que pour donner le meilleur de soi il faut d’abord l’avoir trouvé en soi, donner vierge de sa propre éducation qui pollue sans cesse le présent, guéri de ses blessures.

Au vu des résultats catastrophiques de l’apprentissage sur le tas, je ne crois pas délirant d’imposer une telle matière, au même titre que "savoir communiquer" ou "règles essentielles pour bien vivre".

La psychologie est la voie de la sagesse et notre avenir à tous, car tout va mieux quand on va bien. Avec une éducation qui prenne en compte la relation humaine avec le même sérieux qu’elle affiche à propos de maths, il est absolument certain que notre monde irait rapidement mieux. Sans conflits, qui commencent tous dans nos têtes, sans exception, il n’y a pas de guerre. Tous les tyrans ont d’abord été des enfants capables d’aimer et d’être aimés. C’est la qualité et la quantité de cet amour qui fait d’eux des bourreaux et de nous des victimes.

L’Age d’Or de l’humanité commencera quand on apprendra à aimer dès la maternelle.

P.S J’appelerai cette école : l’Ecole de l’Amour ou la Trainée de Poudre.

Qui est capable d’élever un enfant ? A part quelques rares exceptions, qui a conscience de la portée de ses actes, de ses mots, de son ton, quand il s’occupe d’un petit d’homme ? Qui sait tout ce qu’il se passe dans sa tête ?