Contrex_Poire01

Il y a plusieurs années que, je prends un malin plaisir à renvoyer la publicité avec les enveloppes "T", en y mettant le maximum qu'elles puissent engloutir. La publicité pollue tout, en commençant par nos enfants conditionnés par les spots T.V bien ciblés. Papa, Maman n’ont plus besoin de se casser les méninges, nos chérubins sont imbattables pour nous conseiller lors des achats. Il ne vous reste plus qu’à pousser le chariot et à préparer le chèque ou la carte bancaire. C’est impressionnant de les voir à l’œuvre dans les rayons des supermarchés ; ils ont l’œil. Et surtout essayez de contester leur choix, vous expose à une répartie dans le style « Mais si, c’est celui là qu’il faut acheter, il y a plein de vitamines et un grand verre de lait, je l’ai vu à la télé, ils ont dit que c’est bon pour la santé ».

Parents d’enfants de Pub, circulez, il n'y a rien à dire ! Quid : Cherchez l’erreur ? Quand les parents achètent « les yeux fermés » (ce n’est pas grave, ils les avaient bien ouverts pendant les Pubs) ; se précipitent sur les promos de 4 paquets d’attrape nigaud, alors que les mêmes paquets achetés à l’unité reviennent moins chers ; qu’ils achètent tous les nouveaux produits vantés comme révolutionnaires (souvenez vous du sketch de Coluche, sur la lessive qui lave plus blanc, ça continue toujours et ce n’est pas prêt de finir), les enfants sont à bonne école. Ce n’est pas demain la veille que nos publicitaires vont aller pointer à l’ANPE.

Ma méthode anti-pub : Pour la télé, j’ai toujours la télécommande à portée de la main, à la première note de la petite musique annonciatrice de la pollution cathodique, le réflexe de Palov me fait Zapper. Et, bien avant la zapette, j’avais toujours à côté des revues ou un livre, pour occulter la réclame.

Je regarde souvent Arte, où la Pub est quasi absente, de plus j’évite les chaînes dites populaires où d’une à l’autre on est obligé de se farcir les mêmes faire valoir ; je t’invite, tu m’invites, je te passe le plat, tu me le renverras lors de ta prochaine émission. Je ne peux plus regarder de telles âneries. J’ai toujours rêvé d’une télé sans PUB, quitte à payer une redevance plus chère !

La pub dans les magazines, c’est une plaie ; lors de la parution du premier numéro, quelques pages y sont consacrées, mais le ver étant dans le fruit, au bout de deux ans votre magazine, il a pris de l’embonpoint ; 120 pages de pub, 80 d’articles et, cerise sur le gâteau, le prix a doublé. Abonné à la revue Première, dés le premier numéro, j’ai craqué voilà bientôt 2 ans, je ne supportais plus de voir la place grandissante pour les conserver (conserver de la PUB !).

Pour finir, le bouquet : Les accès aux villes sont pollués par les panneaux publicitaires, c’est à qui sera plus gros que l’autre. Je ne vois qu’une utilité à cette pollution générée par notre société de consommation : les utiliser pour y afficher les photos des enfants disparus, et là, à mon goût, ils ne seront pas assez GRANDS.

Mon dernier grain de sel, faites de la PUB pour supprimer la PUB !

*Et il y a beaucoup d'autres pollutions à dénoncer.

Grain de Sel