Sur Observabilis

Notes de la rédaction : Selon le WWF, des analyses sanguines de quatorze ministres de l'UE élargie révèlent la présence de produits potentiellement toxiques. Cette initiative vise à faire pression sur les discussions en cours à l’UE sur un projet de directive d'homologation des produits chimiques.

" Le Fonds mondial pour la nature (WWF) poursuit sa campagne pour dénoncer les produits chimiques potentiellement nocifs qui s’accumulent dans notre environnement quotidien. Et une nouvelle fois, ce sont des personnalités européennes qui sont prises en exemple.

A l'automne dernier, 39 députés européens s’étaient prêtés au jeu ; des analyses d’échantillons de leur sang avaient révélé la présence de 76 produits pouvant être toxiques.

L’expérience dont les résultats sont diffusés aujourd’hui a concerné pour sa part quatorze ministres de l'Environnement ou de la Santé de l'UE élargie – parmi lesquels le Français Serge Lepeltier. Le bilan n’est guère plus encourageant : 55 produits chimiques au total ont été repérés dans le sang des ministres européens (soit une moyenne de 37 produits par individu).