BREST (Reuters) - La France pourrait recourir à des frappes nucléaires ciblées contre des puissances régionales qui utiliseraient contre elle des moyens terroristes ou de destructions massives, affirme Jacques Chirac. Le président de la République, chef des armées, a annoncé cette inflexion dans la doctrine d'emploi de l'arme nucléaire par la France lors d'une visite à la base de la Force océanique stratégique (FOST), à l'Ile Longue, près de Brest. Les dirigeants d'Etats "qui auraient recours à des moyens terroristes contre nous, tout comme ceux qui envisageraient d'utiliser, d'une manière ou d'une autre, des armes de destruction massive, doivent comprendre qu'ils s'exposeraient à une réponse [...]

Chirac brandit la menace des armes nucléaires contre les états terroristes