Je suis con !

Si. Hier, j'ai voulu regarder la télévision, histoire de me mettre au parfum, pour jeter un oeil neuf sur ce qu'il se passe dans le monde, celui que l'on nous montre j'entends. J'avoue que je n'ai pas été déçu du voyage. J'ai vu :

- une femme se jeter du haut d'un building,

- des morts par milliers au Pakistan,

- des immigrants désespérés tenter de franchir les frontières espagnoles,

- des femmes et des enfants battus,

- un violeur en série témoigner sa haine,

- deux avions se télescoper dans une brillante reconstitution,

- les charniers géants de la seconde guerre mondiale, les corps faméliques alignés dans des tranchées,

- un journaliste amateur de tueurs en série.

J'ai ainsi vu au bas mot 22 000 morts apparaître sur mon écran, la folie et la misère humaine, des images insoutenables qui me donnent envie de renier mon humanité.

J'ai eu tant de mal à retenir mes larmes. J'ai poussé des soupirs à fendre l'âme en constatant mon incapacité à soulager mes frères et soeurs. Je me suis répété pendant des heures que chacun choisissait sa mort et que de mort il n'est pas. Mais rien n'y a fait.

Il ne me reste qu'une chose à faire : ne plus regarder les infos. Promis, juré !